J’ai toujours utilisé le poireau dans son intégralité (ma Grand-Mère était une grande adepte du zéro déchet) ce qui a toujours surpris un grand nombre d’amis. Même si le poireau vendu en supermarché dans son superbe emballage plastique est vendu coupé avec le blanc uniquement, le vert de poireau se mange aussi pardi !

D’ailleurs un vert de poireau qui a une belle couleur et qui n’est pas découpé à moitié est aussi une marque de fraicheur. Pratique pour choisir vos poireaux au marché.

Voici quelques recettes simples que vous pourrez ensuite adapter et mixer selon vos goûts. Pour toutes les recettes, l’étape préalable reste de bien nettoyer votre vert de poireaux en séparant bien les feuilles. En effet, du sable et de la terre ont tendance à s’y loger.

Vert de poireau fondu

Coupé finement et revenu dans du beurre, la fondue de vert de poireau est un super accompagnement à un plat de pâtes, de riz ou encore à incorporer ensuite dans une quiche (à la place de lardons par exemple 😉

Pour varier les plaisirs, je les fait fondre dans du beurre de coco avec un peu de curry.

Vert de poireau farci

Les verts de poireaux sont assez durs. Pour les « farcir » il suffit de blanchir les feuilles dans de l’eau bouillante salée. Une fois qu’elles sont plus souples on les égoutte et on les étale dans du papier absorbant.
Ensuite laissez parler votre imagination pour la « farce » avec par exemple du fromage en crème avec du persil et la ciboulette. Pour « farcir » le poireau, il suffit de poser votre farce sur un bout et de rouler la feuille comme un cannelloni. Conservez au frais avant de servir, apéro healthy réussi garanti !

En garniture

Emincez votre vert de poireau et faites le revenir à l’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit tendre. Il pourra ainsi accompagner une omelette, un oeuf cocotte, un gratin, un risotto, un fond quiche ou de tarte. Petit tips, le vert de poireau est excellent avec du fromage de chèvre.

En tartinade

Utilisez votre vert de poireau revenu dans de l’huile de l’olive et mixez le avec de la purée d’amande ou de sésame, un peu d’ail (selon vos goûts), du sel, du poivre, les épices qui vous font kiffer et un petit filet de jus de citon. Ces petites tartines sur du pain grillé feront tout leur effet !

En soupe

Le grand classique des « restes » de légumes. Comme vu avant, vous pouvez aussi utiliser les feuilles dans votre bouillon de légumes.

N’utilisez que les verres bien vifs et n’utilisez pas les vielles feuilles jaunies, et surtout, pensez à bien nettoyer les feuilles du sable et de la terre pour éviter les mauvaises surprises sous la dent.

Bon Appétit sans gachis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *